AGATHE SIMON
Le Projet Conti

2013-présent
Projet multidisciplinaire : performances, films, installation de 120 archives, pièce radiophonique, installations sonores, textes et photographies

© Agathe Simon

Le Projet Conti est un hommage à la célèbre romancière franco-argentine Gabriela Conti (1974-2010). Figure majeure de la littérature du début du XXIe siècle, elle est la première femme de nationalité argentine à avoir atteint le pôle Sud.

Créé par Agathe Simon depuis 2013, ce projet multidisciplinaire comprend des performances solos et collectives (par exemple à Paris, Stockholm et Alger), un documentaire tourné en Antarctique, un triptyque vidéo réalisé en Arctique, une installation de 120 archives et documents, des romans et récits de voyages, des photographies argentiques, une pièce radiophonique sur France Culture et deux installations sonores en 5.1.

En développant des hommages sur divers territoires (de la Maison de la Poésie à une chaîne de télévision algérienne, d’une salle de concert suédoise à une mairie parisienne, d’un musée italien à la base Concordia en Antarctique), Le Projet Conti questionne les dimensions imaginaires et critiques de notre époque.

Agathe Simon a débuté Le Projet Conti lors de résidences de création en Antarctique et en Arctique. Elle l’a développé en partenariat avec les Instituts Français d’Argentine, d’Algérie, de Suède et de Finlande, la Maison de la Poésie de Paris, France Culture, la Cité Internationale des Arts, la Cité Internationale Universitaire de Paris, la base Concordia (Antarctique), l’Université de Paris, l’Université d’Aix-Marseille, CY Cergy Paris Université, le Ministère des Affaires étrangères argentin, le Festival d’art contemporain Nocturne Halifax (Canada), le Swedish Arts Grants Committee, Audiorama & Modern Dance Theater (Suède), le Visby International Centre for Composers (Suède), le voilier polaire Atka (Arctique), la Mairie du 10e arrondissement de Paris, le Musée d’Art Moderne et Contemporain d’Udine (Italie), la galerie CDG de Rabat (Maroc), l’Université des Sciences et de la Technologie d’Oran (Algérie), l’Institut Français de Constantine (Algérie), la Médiathèque Musicale de Paris, la bibliothèque du tourisme et des voyages, la bibliothèque Hélène Berr et la bibliothèque Alfred Musset, les galeries Aarni, Huuto et Kanneltalo (Finlande), la galerie Spazioersetti (Italie).

Remerciements : Djamel Mékarnia, Andrea Juan, Victor Boyarsky, Jean-Yves Langlais, François Bernard.