AGATHE SIMON
Antarctic Music

2014
Installation sonore
18 mn
version 5.1 et stéréo

© Agathe Simon

Agathe Simon a composé Antarctic Music avec 2 types de sons :

  1. des voix de tous les continents,
  2. des sons qu’elle a enregistrés en Antarctique en mars 2014 : éléphants de mer, pétrels, skuas antarctiques, glace flottant sur l’Océan Antarctique, atterrissage d’un avion Hercule, décollage d’un hélicoptère Kamov Ka-27 sur la base chilienne Frei, brise-glace Vasiliy Golovnin et son équipage russe, fête sur la base Carlini, navire argentin Canal Beagle, communications radio, groupe électrogène de la base Carlini, vent, eaux de fonte, sol d’Antarctique, recherches scientifiques.

Antarctic Music est un hommage à Gabriela Conti, grand écrivain et explorateur qui perdit la vie dans une tempête de neige le 9 février 2010, près du pôle Sud. Le texte est basé sur des extraits de son journal de bord durant l’Expédition 2048. Du 29 octobre 2009 au 7 février 2010, Gabriela Conti a fait partie de l’équipe internationale qui traversa l’Antarctique depuis la base Marambio, dans la péninsule, jusqu’au pôle sud géographique (2.900 km).

L’Expédition 2048 a été lancée par l’Organisation Internationale pour l’Antarctique afin de célébrer les 50 ans du Traité sur l’Antarctique (01.12.1959), les 40 ans de la base Marambio (29.10.1969) et les 10 ans de l’expédition Transantarctica (1989-90). Le nom de cette expédition est une allusion au cinquantième anniversaire de l’entrée en vigueur du protocole de Madrid, relatif à la protection de l’environnement en Antarctique.

Pour Antarctic Music, le texte de Gabriela Conti, écrit en français, a été enregistré en 13 langues, de tous les continents. Agathe Simon a travaillé en collaboration avec des artistes et des chercheurs qui ont traduit et interprété des extraits du journal de bord de Gabriela dans leur/s propre/s langue/s : persan, cinghalais, afrikaans, suédois, finnois, serbo-croate, grec, arabe, islandais, espagnol d’Argentine, anglais d’Australie, anglais du Royaume-Uni. Le propos est de rappeler que l’Antarctique n’appartient à aucun pays, mais bien à l’humanité toute entière. D’ailleurs, selon le Traité de l’Antarctique, l’Antarctique est une réserve naturelle consacrée à la paix et à la science. C’est ainsi qu’il doit rester – un continent préservé.

Antarctic Music commence par une allusion à Rabelais, et plus précisément aux paroles gelées et dégelées du Quart-Livre (1552). Selon ce texte, au « confin de la mer glaciale », les apostrophes, cris et bruits d’une bataille ont été gelés par un froid intense. Quand l’été est de retour, ils fondent et peuvent être entendus.

Cette bataille peut être vue comme le conflit mis en évidence par Gabriela dans son journal de bord : l’Antarctique peut détruire une personne en dix minutes (par une tempête de neige), mais l’humanité peut détruire l’Antarctique en dix ans (par le réchauffement climatique). C’est pourquoi la couleur rouge est particulièrement présente dans cette création sonore, depuis les premiers mots en persan jusqu’aux derniers en suédois : rouge, comme un avertissement concernant le réchauffement climatique. Cette idée centrale d’une bataille est aussi évoquée par de nombreux bruits de moteurs, comme ceux de l’hélicoptère Kamov Ka-27 (qui est aussi utilisé par allusion au Helicopter String Quartet de Stockhausen) ou par la puissance de certains sons naturels, comme le grognements des éléphants de mer, ou le vent.

Performeurs : Jaâfar Akil | Photographe et chercheur marocain
Cecilia Valentina Conti | Photographe argentine
Georgios Dimitroglou Rizell | Mathématicien suédois
Shahrzad Fathi | Artiste et performeuse iranienne
Sigurlín Bjarney Gísladóttir | Écrivain islandais
Pauline Gutter Jenkinson | Peintre sud-africain
Favela Vera Ortiz | Chorégraphe finnoise
Agathe Simon | Artiste française
Marty St James | Artiste anglais
Peter Urquhart | Compositeur australien
Vela Velković | Artiste serbo-croate
Deneth Piumakshi Wedaarachchige | Styliste et artiste visuelle cinghalaise

Direction, enregistrements, montage, mixage, musique : Agathe Simon
Texte original : Gabriela Conti, extraits de Vivre, à paraître (© Jules Nancy 2010).
Traductions : Chaque interprète a traduit le texte de Gabriela dans sa/ses langue/s.

Remerciements : Mariano Memolli, Andrea Juan, Jean-François Guéganno, Anne Monnier, Lucie Haguenauer, Sten Melin, Jesper Elén, Djamel Mékarnia, Carine Mosca, Alain Louvier.

Agathe Simon est une artiste française, née en 1977. Après une décennie de projets artistiques à travers le monde, elle fonde à Paris en 2017 la compagnie de création Le Groupe, avec des membres de 26 pays. Elle donne également des ateliers de création à Sorbonne Université.

Agathe Simon prépare actuellement des projets en partenariat avec Les Voûtes (lieu alternatif de création Les Frigos), le C.N.R.S., l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy, l’Université de Cergy-Pontoise, l’Université de Nanterre et le Musée de l’Art Non-Conformiste de Saint-Pétersbourg. Ces projets incluront performances, films et expositions.